Conforme à la norme Afnor NF T 72110
Norme Afnor NFT72-110

Norme Afnor NFT72-110 publiée en mars 2019

Norme Afnor NFT72-110 est pour l’instant la seule norme qui régit la désinfection au moyen de « procédés de désinfection des surfaces par la vapeur avec ou sans contact »

Les nettoyeurs vapeurs KSG FRANCE destinés au milieu médical, collectifs ou alimentaire sont certifiés : Rapport d’essai C201A NF-T 72-110 KSG France

Nos souhaitons apporter aux établissements et aux utilisateurs la confirmation que nos générateurs sont conformes à la norme Afnor NFT72-110. En matière de désinfection par vapeur sèche, la température de vaporisation de l’eau augmente lorsque la pression augmente. Sous une pression de 6 bars, la température d’ébullition est de 158°C et à 10 bars elle est de 180°C. Nos nettoyeurs vapeur sont tous conçus pour délivrer une température supérieure a 100° au contact de la surface quelque-soit leur taille ou leur puissance.

La norme publiée en mars 2019, définit le cadre normatif de la  » Détermination de l’activité bactéricide, fongicide, levuricide, sporicide et virucide incluant les bactériophages  » sous le numéro NFT 72-110.
La NFT72-110 est largement inspiré de la norme sur les dispositifs de désinfection des surfaces par voie aérienne NFT 72-281

La méthode décrite est destinée à déterminer l’activité désinfectante des dispositif de désinfection vapeur (DDV). Ils sont utilisés dans les secteurs de la santé humaine, vétérinaire,  agro-alimentaire, industriel et en collectivité.

Le passage de la Norme Afnor NFT72-110 consiste à déterminer l’activité désinfectante des dispositifs de désinfection par la vapeur.

Il est considéré que le dispositif de désinfection par la vapeur (DVV) C201A ( modeles 903 PRO et 902 PRO)  satisfait à la norme NF T72-110

s’il induit, dans un essai valide avec la substance interférente définie (condition de saleté, domaine médical),

Une réduction d’au moins 5 LOG lorsque les microorganismes d’essai sont :

  • staphylococcus aureus,
  • enterococcus hirae,
  • pseudomonas aeruginosa
  • escherichia coli,

Réduction d’au moins 4 LOG lorsque les microorganismes d’essais sont :

  • Aspergillus brasiliensis
  • Candida albicans,

La réduction d’au moins 4 LOG lorsque les microorganismes d’essai sont :

  • Mycobacterium terrae

Une réduction d’au moins 4 LOG lorsque les microorganismes d’essai sont :

  • norovirus murin de type-1 (MNV-1)
  • adénovirus de type 5.